Les semaines du compostage de proximité

L’Edition 2021 des semaines nationales du compostage de proximité à lieu du 27 Mars et 10 Avril 2021. Ces semaines sont dédiées à la promotion du compostage avec différentes animations sur le territoire français, à retrouver sur le site : https://www.semaineducompostage.fr

Le compostage, qu’est-ce que c’est ?

Le compostage permet la valorisation des déchets organiques par un processus naturel.
Ces déchets sont placés dans un bac à compost aussi appelé composteur et une lente opération va se mettre en route pour obtenir, à terme, une matière très fertile pour les sols.

Cela permet une réduction importante des déchets dans les poubelles ménagères, en allégeant ainsi leurs traitements qui a des conséquences importantes sur l’environnement.

Le compostage ne présente aucun risque de contamination pour les sols car l’action qui se fait automatiquement transforme la matière par un processus chimique naturel.

Mais comment se passe cette transformation ?

Deux choses sont importantes pour un bon compost : l’aération et l’humidité.
Ces derniers vont jouer un rôle sur le bon déroulement de la procédure du compostage.

Cette transformation se décline en deux étapes importantes :

  • La dégradation : Processus de décomposition des matières organiques via l’action combinée des bactéries, de l’eau et de l’oxygène.
    Durant cette étape, votre compost va monter en température pouvant aller jusqu’à 70° !
  • La maturation : Le compost va s’enrichir et devenir un humus de grande qualité, un engrais très fertile.

La présence de champignons, de micro-organismes et autres organismes vivants (comme des lombrics) est tout à fait normale et aide au processus.

L’idéal est de laisser votre compost se transformer sur une longue durée. Il a ainsi le temps de faire ses deux opérations. Vous pouvez également « tourner » le compost durant sa période de maturation, en le passant d’un bac à compost à un autre par exemple.

Les délais varient, ils peuvent être de 6 à 12 mois pour un compost sans vidanges de toilettes sèches et ceux comportant ces vidanges auront un procédé plus long et sera d’environ 2 ans.
Le compostage de toilettes sèches nécessite plus de temps et différentes étapes. Alors que le compostage uniquement des déchets de cuisine et de table prend moins de temps et un seul composteur suffit.

Il est préférable d’avoir trois composteurs  pour un compost avec matières de toilettes et un seul composteur à plusieurs ouvertures suffit pour des déchets de cuisine. Cela vous permettra de laisser reposer le premier pendant que vous remplissez le second.
Et si vous ne pouvez pas l’utiliser au bout de deux ans ? Pas de souci, il n’y a pas de « date de péremption » et il prolongera sa maturité.

Ce procédé vous étonne ? C’est exactement le même que celui qu’on retrouve dans la nature, avec la décomposition de matière végétale et même animale qui donne de l’humus et fertilise automatiquement les sols.

Mais que mettre dans le compost ?

  1. Les matières vertes riches en azotes, qui vont être plutôt humides :
    Végétaux frais, tontes de gazon, fleurs fanées
    Vos déchets de cuisines : épluchures, marc de café moulu, déchets de fruits et légumes…
  2. Les matières brunes riches en carbones, plutôt sèches :
    Matières cellulosiques : papier, carton, mouchoirs … Plutôt non traité
    Bois, copeaux, paille
    Emballage « OK Compost »
    Coquilles d’œufs
  3. Les vidanges de toilettes sèches avec sciure, copeaux et papier toilette classique (de préférence non coloré ni traité)

Vider les contenants des toilettes sèches n’est pas déconseillé bien au contraire ! Le processus de décomposition avec la présence d’autres bio déchets va agir chimiquement et hygiéniser les matières.
Des questions sur le compostage des toilettes sèches ? C’est par >ici<

Il faut également s’assurer que le compost reste humide, qu’il soit bien placé à l’ombre et qu’il soit aéré. N’hésitez pas à l’humidifier et le tourner si besoin.

Le compostage n’est pas une pratique arrêtée. Elle varie selon divers critères comme sa quantité, la vitesse à laquelle il va se remplir, sa composition, son environnement … Il faut bien souvent faire appel à sa logique et écouter le jardinier qui sommeille en chacun de nous !

Dame nature a ainsi mis en place un cycle vertueux simple et fabuleux : les végétaux poussent de la terre, se développent, et à leurs morts, ils viennent fertiliser les sols pour donner naissance à d’autres végétaux.

La Terre a ainsi prévu un système de gestion de ses propres déchets ! Pourquoi ne pas l’imiter ?

Besoin d’un composteur pour suivre le procédé de Dame nature ? C’est > par ici <

Retrouvez nos idées sur le compost sur Pinterest

Laisser un commentaire