Accueil » Blog des toilettes sèches Lécopot » Le compostage des toilettes sèches

Le compostage des toilettes sèches

par Julien
composter des toilettes sèches

Le compostage des déchets de toilettes sèches

L’objectif de l’utilisation des toilettes sèches est, outre les énormes économies d’eau, de valoriser les déjections humaines en humus.
Pour passer de nos toilettes à la terre, nos déjections doivent passer par le processus du compostage.
Pour démystifier cette pratique, rien de tel qu’un petit tutoriel accompagné de quelques photos. Voici comment effectuer un bon compostage des toilettes sèches :

Nous avons réalisé ce petit reportage à l’automne 2013, lors de la rotation annuelle que nous effectuons sur nos tas de compost. Cette opération m’a pris quelques heures un après-midi.Reprenons notre place dans le cycle de la vie.

Le cycle et les rotations

Pour rappel, lors d’un compostage naturel de résidus de toilettes sèches — c’est à dire sans cuve isolée, chauffée et ventilée—, il est préconisé de respecter un laps de temps de deux années avant de réintroduire l’humus obtenu au jardin.
Ceci afin de venir à bout des organismes pathogènes les plus récalcitrants pouvant être contenus dans nos matières fécales.
Afin de respecter cette condition, il faudra donc disposer de trois espaces de compostage, qui peuvent être accolés, comme le montre la photo.

Compost en trois tas

Trois étapes pour le compostage

L’espace nécessaire représente environ 3 mètres par 1 mètre soit 3 m² pour une famille de quatre personnes. Nous sommes quatre personnes à la maison, deux adultes et deux enfants, et compostons au même endroit nos excrétas de toilettes sèches, épluchures de cuisine et résidus d’entretien d’un jardin de 2000m², soit des tontes, du feuillage etc… Ces trois catégories de « déchets », ou plutôt trésor potentiel, une fois mélangés, remplissent annuellement un volume d’environ 1000 litres.

Le premier tas

L’organisation de nos composteurs se fait de la manière suivante, un premier composteur de 1000 litres reçoit nos matières compostables pendant un an.
À la fin de cette première année, bien que le premier seau déversé aie déjà passé un an de compostage, le dernier, lui, vient juste d’être vidé. Il lui faut donc, lui aussi, passer deux ans de compostage.
Pour ce faire, nous allons utiliser deux autres espaces de compostage qui permettront d’organiser une rotation pour laisser aux tas en décomposition deux années de repos supplémentaires (repos en apparence, car la vie est intense à l’intérieur, la faune du compost s’active pour transformer nos déjections en or brun).
Seul l’espace nouvellement vidé recevra de nouvelles matières.

Premiers tas

Bac à compost première année

Le deuxième tas

Ainsi, nous disposerons un deuxième composteur de 1000 litres pour y entreposer les matières qui ont séjourné dans le premier tas de remplissage. Notre premier composteur étant ainsi vidé, il va pouvoir accueillir de nouveau nos résidus pendant un an.

À la fin de cette première année de repos, notre compost est déjà bien décomposé. Mais on peut constater que les copeaux ne le sont pas encore tout à fait.

Second tas

Second bac de stockage

Si vous utilisez une litière plus facilement décomposable (paille broyée, feuilles sèches broyées, etc) il est probable que vous n’ayez, à ce stade plus aucune trace de celle-ci.

Le dernier tas

Notre tas a réduit au moins de moitié et représente désormais un volume de 500 litres maximum. Nous allons donc le vider dans un troisième composteur de 500 litres où le compost passera sa deuxième et dernière année de repos.

Dernier tas vide

Dernier bac

Dernier tas rempli

Dernier tas

Le composteur de 1000 litres intermédiaire ainsi vidé, nous allons pouvoir, comme l’année précédente, le remplir avec les résidus que nous avons entreposés dans le composteur de remplissage. Laissant ce dernier vide pour le remplir à nouveau. Ainsi nous avons une rotation annuelle sur trois espaces.

Des 500 litres que nous avons mis dans le dernier tas de repos, il ne restera un an aprèsCompost_épanduque 200 litres environ que nous pourrons utiliser au jardin.

Nous avons ainsi valorisé les « déchets » (trésors potentiels) globalement au lieu de générer une pollution supplémentaire.

Cycle industriel cassé

Matières perdues avec l’eau

Quelques conseils pratiques

Il faut bien comprendre qu’un compost est plein de vie. Comme pour nous, l’air et l’eau sont indispensables à la vie du compost. Il faut donc vérifier de temps en temps que le compost reste bien aéré dans toutes ses strates et qu’il est suffisamment humide mais sans excès.
Si des odeurs apparaissent, c’est pour vous alerter d’un dysfonctionnement sur un de ces deux points.
Il existe aujourd’hui des outils simple pour aérer votre compost sans effort tel que le Brass’compost.

Vissez le brasse-compost facilement dans votre composteur.

 

 

Tirez sur le brasse-compost pour emmener les matières du fond vers le dessus.

Espace paillé avant remplissage

Espace paillé avant remplissage

Nous conseillons à chaque mise à nue d’un tas, de le tapisser avec 15-20 cm de paille sur le sol avant de le remplir. Cette litière de fond permettra l’absorption des liquides en surplus.

Vous pouvez également couvrir vos tas au repos d’une bonne couche de paille. Celle-ci permettra à votre compost de rester au chaud et de ne pas se dessécher trop vite.

Tas plein paillé

Tas plein paillé

Nous rappelons également que votre tas de compost doit impérativement être protégé de la pluie par un couvercle. Il doit être également placé de préférence à l’ombre pour éviter le dessèchement en période estivale.
Votre composteur doit fournir une bonne aération à son contenu. Si vous optez pour un composteur du commerce en plastique, ceux-ci manquent très souvent cruellement d’aération. Alors n’hésitez pas à y faire des trous supplémentaire, de même pour certains modèles en bois.

Composteur grillagé

Composteur grillagé

Les composteurs

Vous pouvez fabriquer vous-même vos composteurs à l’aide de palettes non traitées de récupération ou bien encore avec du grillage à poule, en formant un cylindre qui sera fermé par un fer à béton ou autre tige naturelle (roseau, noisetier).

Lécopot propose également sa propre gamme de composteurs spécialement étudiés et adaptés aux toilettes sèches.

composteur en bois Lécopot

Pratiques, les composteurs bois de Lécopot s’ouvrent selon vos besoins

Une bonne litière dans vos toilettes sèches est également importante pour le compostage.
Il ne faut pas qu’elle étouffe le compost. Il existe différentes litières naturelles pour les toilettes sèches à compost.

balles de copeaux spéciales toilettes sèches

La litière spéciale toilettes sèches de Lécopot

Miscanthus pour toilettes sèches.

Sciure pour complémenter votre litière.

 

Nous espérons que ces explications vous auront été utiles et qu’elles vous aideront, si ceci n’est pas encore fait, à passer aux toilettes sèches. Nous comptons sur vous pour ensemencer la terre, et pour ne plus polluer nos eaux.

Depuis 2024, Lécopot propose des composteurs et lames pour composteur en kit sous la marque Compost Nature. Vous pouvez visiter son site dédié ici compostnature.com/produits/composteurs/

ça peut vous intéresser

104 commentaires

Prévost 15/12/2023 - 10 h 12 min

Bonjour, Je suis en train de me renseigner pour une solution de compostage de 2wc secs que j’ai dans mes chambres d’hôtes. La réglementation impose une étancheité pour éviter la pollution des sols par les excréments…ca peut paraître illogique mais apparemment il y a eu plusieurs cas de déchets compostés puis versés dans un champ. Ces déchets porteurs de vers intestinaux ont contaminé les bêtes d’un éleveur. Bref, vos bacs sont ils étanche de ce fait? Je ne sais pas quelle volume serait nécessaire me concernant mais d’après mes calculs, 1330 litres par an…quelle surface cela prend-il si je prends 2 bacs de 1000 et un bac de 500? Mon jardin n’est pas très grand….

Répondre
Julien 29/02/2024 - 13 h 50 min

Bonjour madame,

L’interprétation d’une cuve étanche pour pratiquer le compostage des ressources issues de toilettes sèches reste une grande incompréhension des humains pratiquant le contrôle des installations.
En effet, la réglementation actuelle n’impose aucunement que votre composteur soit étanche, mais bien qu’il n’y ait pas d’écoulement de lixiviats en dehors de votre parcelle. L’étanchéité est imposée que dans le cas extrême où vous seriez dans une zone à risque (Sol rocheux, nappe phréatique très proche du sol, …)
Les boues issues de stations d’épuration peuvent effectivement contaminer des êtres vivants puisqu’elles ne sont pas traitées.
En revanche, un processus de compostage bien géré (deux ans de compostage) n’engendre aucun risque sanitaire.
Pour ce qui est de quantifier le volume de vos composteurs, il faut tenir compte du taux d’occupation de vos chambres.
Rapidement, je pense que deux composteurs de 1200 litres et un troisième de 800 litres suffiraient largement à votre utilisation.
Je vous invite à visiter notre site http://www.compostnature.com dédié au compostage pour voir notre gamme de composteurs.
Bonne journée à vous.

Répondre
Angélique 17/07/2023 - 15 h 13 min

Bonjour,
je suis seule à la maison, je voudrai savoir si la solution de deux composteurs de 300L et un de 150L suffisent pour une TBL, afin de minimiser l’empreinte sur le jardin ? Conseillez-vous une autre configuration ?
Par ailleurs, mo jardin a un sol assez sableux (bord de mer), est-ce quand même jouable pour le compostage ? je n’ai pas de vers de terre dans le sol par exemple.
d’avance merci pour vos réponses

Répondre
Julien 20/11/2023 - 10 h 26 min

Bonjour,

Un composteur de 300 litres pour une personne, doit pouvoir suffire, en théorie. Mais, il est probable que cela soit un peu juste.
Vous pouvez tenter comme ça, quitte à réaliser des cycles de remplissages sur 10 ou 11 mois, si vous voyez que vous arrivez en limite.
Il sera toujours temps d’ajuster, par la suite.
Commencez par un composteur de 300 litres, et vous verrez.
Pour le sol sableux, je vous recommande de mettre une bonne couche de paille au fond de votre composteur, avant d’y déverser vos premiers seaux.
Bonne journée.

Répondre
Tony 10/04/2024 - 2 h 09 min

Bonjour,

Sur vos illustrations il n’y a jamais de toit destiné à éviter la pluie et donc le lessivage, peut on s’en passer ?

Merci

Répondre
Julien 11/04/2024 - 7 h 49 min

Bonjour Tony,

Nos illustrations ont pour objectif de comprendre facilement les techniques et procédés de compostage de toilettes sèches.
Dans cet objectif, les visuels sont simplifiés pour une compréhension rapide.

Pour en revenir à votre question, en effet, il est préférable de disposer d’un couvercle sur les composteurs pour éviter le lessivage par fortes pluies, mais aussi un séchage important des matières, lors des périodes de fortes chaleurs.

Je vous remercie pour cette question pertinente et vous souhaite une bonne journée.

Répondre
Francis 18/05/2022 - 16 h 34 min

Est-ce qu’il y a un risque si l’entreposage se fait à proximité (15-20m) d’un potager ?

Répondre
Léa de Lécopot 19/05/2022 - 8 h 11 min

Bonjour Francis.
Il n’y a pas de distance précise conseillée.
Le composteur, pour que la décomposition se fasse, va avoir des échanges avec le sol. Notamment des échanges de micro-organismes ou de lombrics (à différents stades de la décomposition) qui vont aider à l’élimination des pathogènes et à la formation de humus.
L’idéal est donc d’éloigner les composteurs des puits et des nappes phréatiques.
En ce qui concerne les potagers, je vous préconiserais de ne pas le coller au potager, mais 15-20 mètres semble être une distance raisonnable.
Vous pouvez cependant le coller à des plantes d’ornement.
J’espère vous avoir aidé et je vous souhaite une belle journée 🙂

Répondre
Francis 18/05/2022 - 13 h 25 min

Bonjour,

Je me demande pourquoi il est impératif d’avoir un couvercle ? Quel est son rôle exactement par rapport au processus de compostage ? Trop de ruissellement de pluie serait néfaste ? Je crois qu’il y a des méthodes de compostage en tas qui par défaut ne sont pas couvert. Simple curiosité! Merci

Répondre
Léa de Lécopot 19/05/2022 - 7 h 25 min

Bonjour Francis,
L’intérêt du couvercle est qu’il va venir éviter que trop d’eau tombe dans le composteur quand il pleut.
Si le composteur est trop mouillé, le processus de transformation sera entravé. Il faut qu’il y est un bon équilibre au niveau du taux d’humidité.
Pareillement, si le composteur est trop sec, le processus sera stoppé.
Les méthodes de compostage au sol sont une autre méthode. Généralement de la paille est rajoutée par dessus pour protéger le compost.
Au lieu d’un couvercle sur le composteur, vous pouvez également utiliser un paillage comme protection. Cela va également protéger contre le soleil pour éviter que le compost ne sèche trop.
Je vous invite à regarder les vidéo de l’Archi’pelle et de Pierre l’Écoleau sur les toilettes sèches et le compostage :
https://www.youtube.com/playlist?list=PLVipPfGuIPznrJ_RC3Fa55wluU7jlkQZS
J’espère vous avoir aidé,
Passez une bonne journée 🙂

Répondre
Nathalie Peters 11/03/2022 - 12 h 20 min

Bonjour , j’ai compris que la première année on stocke les déchets et que le compostage ne commence que la deuxième année dans le deuxième bac . Donc si on met les déchets de cuisine avec les déchets de toilettes je ne vois pas comment ils vont être décomposés dans le premier bac dans lequel il n’y a pas de vers ni de micro organismes , ne faut il pas plutôt mettre les déchets de cuisine dans le deuxième bac ? merci

Répondre
Léa de Lécopot 14/03/2022 - 9 h 10 min

Bonjour,

Le processus de compostage démarre déjà dans le premier tas.
Vous pouvez mettre vos déchets de cuisine compostables dans le premier bac.

Cependant, vous valoriserez mieux les matières de cuisine si vous les mettez dans le second. En effet, cela permettra de redynamiser le compostage dans le second tas et d’optimiser la récupération de matières fertilisantes pour votre terrain.

Si vous compostez deux ans vos légumes, vous en serez débarrassés mais vous n’aurez pas optimisé les matières disponibles dans votre compost.
Vos déchets de cuisine se seront trop dégradés, mais ça marchera quand-même.

L’idéal, si on cherche la performance, c’est de mettre les déchets de cuisine qui se compostent rapidement, dans le deuxième bac. S’ils sont mis dans le troisième, tous ne seront pas compostés le jour où le composteur sera vidé.

J’espère vous avoir aidé,

Belle journée

Répondre
Les toilettes sèches, 5 bonnes raisons de s'y mettre ! Ecolodge La belle verte - Ecolodge La belle verte 24/06/2021 - 8 h 38 min

[…] Plus d’infos sur le compostage des toilettes sèches ici. […]

Répondre
Antoine Vincent 03/06/2021 - 17 h 35 min

Bonjour a tous et a toutes.
J’ai récemment fait l’acquisition de toilettes sèches pour ma résidence secondaire. L’utilisation se passe a merveille, j’aurais néanmoins une petite remarque/question.
Peut être que quelqu’un a rencontré mon problème.
En effet, je trouve que le rendu du seau est très liquide. Je m’explique, j’ai comme l’impression que la litière que j’utilise n’est pas assez absorbante. C’est une litière pour animaux avec copeaux de chanvre toute simple de chez gamm-vert.
Cela rend le compost un peu trop humide je pense car j’entends et vois les urines se déverser dans les interstices de mon bac a compost et j’imagine que cela n’est pas tout a fait normal ni conseillé pour un compost.
Voilà, si vous avez des suggestions ou des conseils, n’hésitez pas, ce sont mes premières toilettes sèches donc encore beaucoup a apprendre.
Merci a tous d’avance et bonne fin de journée!
Antoine

Répondre
Léa de Lécopot 04/06/2021 - 7 h 01 min

Bonjour,

Un compost a tendance a sécher, donc il ne devrait pas y avoir de problème si il est humide.
Si vous trouvez qu’il l’est trop, vous pouvez rajouter de la matière carbonée dans votre compost ou un peu plus de litière dans votre seau.
(L’idée étant de partir sur un seau « neuf » avec 4 à 5 cm de copeaux dans le fond)
Il arrive que les urines coulent à travers les interstices du compost quand les seaux sont vidés proche des parois.

J’espère vous avoir aidé, n’hésitez pas à revenir vers nous.

Passez une belle journée.

Répondre
David 02/06/2021 - 9 h 54 min

Bonjour,

Quel volume de copeaux par personne et par an faut-il prévoir pour une TLB?

La plupart de la litière étant utilisée pour absorber les urines, existe-t-il des systèmes hybrides permettant de composter une partie des urines et d’évacuer le surplus?

Je vois deux pistes:
– avoir une TLB pour la grosse commission (incl. urines) et une TS à séparation (ou plutôt évacuation) des urine à part si le lieu le permet (par exemple un logement avec 2 toilettes).
– mettre en place une toilette à séparation où le tuyau d’évacuation des urines se divise avec un T ou un Y: une partie arrose le compost/TLB, une partie est évacuée ou collectée séparément.
– autre idée?

Répondre
Léa de Lécopot 02/06/2021 - 12 h 38 min

Bonjour,

Le volume de copeaux recommandé est de 1,5 litre par personne par jour.

En ce qui concerne la séparation :
Il n’y a pas de système de séparation avec une TLB, ni de moyen de le faire.
Ce genre de toilettes est pensé pour éviter tout rajout d’eau et pour que tout puisse retourner à la terre via le compost.
Les urines et selles mélangées avec d’autres matières organiques donnent un compost de haute qualité pour le jardin.

Si vous souhaitez séparer vos déjections, pour vous, la solution la plus simple serait de vous tourner vers une toilette à séparation classique.
Vos solutions proposées peuvent être viables mais ne sont-elles pas contraignantes à la mise en place et la pratique ?

J’espère vous avoir aidé dans votre démarche.

Passez une belle journée

Répondre
Gabrielle 02/06/2021 - 15 h 48 min

Nous n’utilisons pas de copeaux mais du papier journal que nous passons dans la déchiqueteuse. Ici (portes du désert d’Atacama) les toilettes sèches devraient s’appeler toilettes ARCHI sèches. Le bois sèche sans se décomposer. Le journal est moins cher, plus pratique, et se décompose avant de sécher.

Répondre
Bourgeois 15/04/2021 - 10 h 24 min

Bonjour,
Je composte mes toilettes sèches depuis quelques mois avec déchets cuisine, feuilles, tontes etc… Je vide mes toilettes sèches tous les 4 jours. Malheureusement, j’ai un petit jardin et un coin potager et pas de place pour installer 3 composteurs. Du coup, mon composteur de 700l est plein et comme je dois le laisser au minimum 2 ans avant de l’utiliser, je me demande que faire du reste ? je n’ai pas de solution. Manque de place,
Merci de vos conseils
Cordialement

Répondre
Léa Boulbes 15/04/2021 - 12 h 01 min

Bonjour,
Les 3 composteurs sont l’idéal pour le compostage des toilettes sèches.
Si vous n’avez pas de place vous pouvez toujours rechercher un composteur collectif près de chez vous.
Pour bénéficier des conseils de la communauté d’utilisateurs de toilettes sèches, vous pouvez rejoindre le groupe facebook :
https://www.facebook.com/groups/Lecopot

Belle journée

Répondre
Ambre 16/02/2021 - 22 h 33 min

Bonjour 🙂
Ayant un petit jardin (100 m2) dont un petit potager (25m2) et un petit poulailler (20 m2) est ce que je peux installer mes 3 composteurs de tous déchets (toilettes sèches et déchets végétaux) dans le potager?
Bonne soirée 🙂

Répondre
Julien 17/02/2021 - 9 h 13 min

Bonjour Ambre,
Oui, bien sur ! L’ensemble des trois composteurs représente une emprise au sol de 3m² environ.
Vous pouvez donc tout à fait les intégrer dans votre jardin.
Bonne journée.

Répondre
Efflam 27/01/2021 - 17 h 54 min

Bonjour.
Merci pour votre travail de documentation.
Je m’apprête à composter mes toilettes sèches.
J’ai déjà un composte « déchets du jardin + déchets de la cuisine » en cours.
Me confirmez-vous que je peux utiliser le même bac pour les tontes, les épluchures de carotte ET les toilettes sèches ?
Merci d’avance pour votre réponse.
Efflam

Répondre
Julien 17/02/2021 - 9 h 22 min

Oui, tout à fait.
Il est même préférable de tout composter ensemble. Plus les apports sont variés, mieux le compost se comportera et plus il sera équilibré.
En revanche, le temps de compostage va augmenter. Pour rappel, il faut composter les matières issues des toilettes sèches pendant deux ans.
Votre cycle de compostage va donc s’allonger quelque peu.

Répondre
Roué 21/01/2021 - 15 h 21 min

merci beaucoup!!!!

Répondre
roué 20/01/2021 - 16 h 46 min

bonjour! j aurai une question je suis juste arrivé sur un terrain en zone humide comment puis je faire mon compost pour ne pas polluer la rivière, est il possible de faire un compost hors sol est ce vraiment necessaire?
merci Maggy

Répondre
Julien 21/01/2021 - 9 h 23 min

Bonjour Maggy,

Vous pouvez placer votre composteur le plus loin possible de la rivière.
Les liquides n’ont pas une pénétration profonde dans les sols. Il faut savoir que les bactéries présentes dans le sol assainissent ceux-ci.
Le risque de pollution est donc négligeable si vous éloignez votre composteur suffisamment de la rivière.
Opter pour un compostage hors-sol, couper ce lien assainissant. Vous produirez donc des lixiviats plus polluants que s’ils étaient en contact direct avec le sol.

Répondre
Amapola 04/07/2022 - 14 h 02 min

… pratiquer un compostage de toilette sèche en hors sol s’est donc court-circuiter le cycle de compostage…et au tour suivant, le compost est confisqué pour les micro-organismes du sol. De ce fait, comment faire avec la spanc ?…car justement, ils obligent à avoir une surface de bac étanche ^^… Merci d’avance pour l’écho.

Répondre
Maurin Fontaine 12/07/2022 - 7 h 16 min

Merci pour votre réflexion. En effet il y a une ambiguïté dans les termes. Voici un lien vers le site Ec’eau logis qui détaille la question. https://www.ec-eau-logis.com/controle-spanc-compost-toilettes-seches/
Pour un compostage de maison on ne sera pas ennuyé. Prenons soin de suivre quelques règles techniques évidentes comme poser le composteur à l’écart du voisinage, sur une surface plane, à l’abri des fortes pluies et éloigné de sources d’eau. Bonne lecture.

Répondre
soeur marie 14/11/2020 - 12 h 59 min

Bonjour,
depuis plusieurs années, nous avons installé des toilettes sèches pour notre communauté
Il y a peu de temps, nous avons réalisé que les copeaux que nous utilisons proviennent de bois traité avec colles, vernis etc. donc pas très écologiques! Pensez-vous qu’au bout de deux ans (et même pus) ces produits sont encore toxiques? faut-il réserver ce compost plutôt pour les fleurs?
Une autre question: ce compost ne chauffe pas du tout, est-ce normal? Cela représente-t-il un danger? (les bactéries ne seraient pas détruites par la chaleur?)
Merci pour votre réponse, et pour votre site très bien fait.
Bonne journée

Répondre
Julien 16/11/2020 - 9 h 24 min

Bonjour Sœur Marie,

Je vous remercie pour vos questions pertinentes.
Il n’est pas idéal,en effet, d’utiliser des copeaux de bois traités.
Néanmoins le compostage possède des vertus assez étonnantes.
Il est probable que les molécules indésirables disparaissent plus efficacement qu’avec d’autres méthodes de traitement plus rapides.
En cas de doutes, il est effectivement plus sage de garder ce compost pour des plantes ornementales.
Pour ce qui est de la montée en chaleur, ce n’est pas très grave et c’est justement la raison pour laquelle il est conseillé de composter pendant au moins deux ans.
En effet, on sait que les organismes pathogènes les plus résistants, présents dans nos selles, ne peuvent survivre en dehors de notre corps plus de deux ans.
Respecter ce temps de compostage est donc fondamental pour s’assurer d’un résultat sain, même sans montée en température du compost.
J’espère avoir répondu à vos questions et vous remercie pour votre témoignage concernant notre site.
Bonne journée.

Répondre
Gabrielle 04/11/2020 - 14 h 55 min

Je vous remercie de repondre mais suis tres etonnee car j’ai lu tres souvent qu’il faut arroser le tas de compost et ne pas le laisser se dessecher. Nous allons essayer.

Répondre
Julien 05/11/2020 - 12 h 57 min

Oui, effectivement, il ne faut pas que le compost sèche. Mais les quantités d’eau à y apporter ne sont pas énormes non plus.
De plus, dans un soucis d’économie, vous pouvez très bien faire ces apports avec de l’eau récupérée de la douche, de l’évier ou autre … puisque le compostage s’occupera de l’assainissement.

Répondre
Gabrielle 02/11/2020 - 15 h 51 min

Bonjour, Nous avons des toilettes seches depuis 7 ans, avec papier journal, et ne compostons pas car nous n’avons que tres peu d’eau (nous vivons aux portes du desert de l’Atacama). Nous laissons secher les matieres une dizaine de jours puis brulons. Pour les dechets ordinaires, nous les mettons au jardin, sans plus: ils se dessechent en quelques jours. Nous prefererions « fabriquer » de la bonne terre. Avez-vous une solution pour nous? Merci.

Répondre
Julien 04/11/2020 - 10 h 56 min

Bonjour,
Je ne vois pas en quoi le manque d’eau vous empêche de composter vos déchets de cuisine et toilettes sèches.
Pour enrichir vos terres, il faut passer par l’étape compostage qui va transformer vos « déchets » en matière riche.
J’espère que vous pourrez mettre ceci en place et constater, à moyen et long terme, les changements sur vos terres 😉
Bonne continuation.

Répondre
Dolorès 22/08/2020 - 8 h 46 min

Bonjour,
Je ne comprends pas l’intérêt de déplacer du premier au deuxième puis du deuxième au troisième etc…
Ne peut-on pas tout simplement laisser le premier faire ses 2 années et remplir ceux d’à côté ??
Ces manipulations ont elles un intérêt ?
Belle journée à vous
Dolorès

Répondre
Julien 24/08/2020 - 8 h 01 min

Bonjour,
Vous pouvez tout à fait laisser vos tas en place.
Il y a cependant, deux intérêts principaux à déplacer les tas :
– Cela permet d’aérer l’ensemble du contenu du composteur et donc facilite le compostage dans de bonnes conditions (aérobies)
– Cela permet également de disposer d’un troisième tas de compostage plus petit. En effet, au bout de sa première année de repos, votre compost aura réduit son volume d’environ un tiers. Vous pouvez donc utiliser un dernier composteur plus petit, qui prendra donc moins de place dans votre jardin.

J’espère avoir répondu clairement à vos interrogations et vous souhaite une bonne journée.

Répondre
Ben 10/03/2020 - 16 h 46 min

Bonjour,

Je composte mes déchets alimentaires ainsi que mes toilettes sèches dans le même bac (sans les urines car séparateur). Cela fait une bonne année que je l’ai commencé et que je le mélange une fois par semaine.
A ma grande surprise, le mélange semble déjà prêt… terreau de belle couleur, bonne odeur, pas de déchets apparents.
Est-il possible de l’utiliser dans le jardin même si cela ne fait pas deux ans ?

Je vous remercie d’avance, belle journée

Répondre
Julien 15/04/2020 - 6 h 30 min

Bonjour,
Le délais préconisé de deux ans est pour palier à la résistance des pathogènes contenus dans nos matières fécales.
En effet,on sait que les plus résistant peuvent survivre deux ans en dehors de notre corps. Ceci est donc une précaution sanitaire à ne pas prendre à la légère.
Néanmoins, si vous utilisez votre compost pour des plantes ornementales et non nourricières, vous pouvez utiliser votre compost un peu avant ce délais.
Bonne journée.

Répondre
Grégory 10/09/2019 - 13 h 00 min

Bonjour,
Tout d’abord merci beaucoup pour toutes ses informations plus intéressantes les unes que les autres.
Je voulais savoir si il était possible d’utiliser la cendre de notre poêle à bois (en plus de feuilles sèches broyées et de copeaux) pour recouvrir nos selles, aussi bien dans le saut des toilettes que dans le bac à compost?
Merci d’avance pour votre réponse.

Répondre
Julien 07/10/2019 - 13 h 44 min

Bonjour,

La cendre ne peut être utilisée qu’en quantités infime.
En effet, la cendre est bactéricide et ne va donc pas vraiment aidée à développer la vie dans votre compost.
Par conséquent, à utiliser avec grande modération.

Répondre
Samantha Braynas Turmel 03/09/2019 - 7 h 43 min

Mon compost de toilettes sèches est rempli de termites… que faire?

Répondre
Julien 07/10/2019 - 13 h 46 min

C’est la première fois que j’entends cela, …
Je n’en ai aucune idée, mais si cela peut vous rassurer, je ne pense pas que cela soit du aux toilettes sèches …

Répondre
nana 25/09/2021 - 16 h 41 min

brulez le !

Répondre
Pépin 06/06/2019 - 20 h 26 min

Bonjour,
Merci pour votre site il est très intéressant.
Vous dites qu’il faut un couvercle sur les composteurs mais les photos montrent des composteurs « faits maison » avec des palettes sans couvercle. Pourriez-vous préciser votre fonctionnement. Merci

Répondre
Julien 25/06/2019 - 14 h 32 min

Bonjour,

Ces photos sont anciennes et montrent un composteur sans couvercle, effectivement.

Répondre
Valérie Lecointe 10/04/2019 - 21 h 41 min

Bonjour et merci pour votre site très instructif !
Je viens de commander nos premières toilettes sèches. A l’origine c’était juste pour mettre dans notre petit chalet dans le jardin, qui fait chambre d’amis. Et en fait je crois que, quand il n’y aura personne dans le chalet, les toilettes sèches migreront dans la maison 😉

Vous dites qu’il faut 3 bacs pour le compost et merci pour les conseils pour en fabriquer. Mais dans l’immédiat je manque cruellement de temps pour m’occuper de cela. Voyant que vous nous donnez des liens vers des produits à acheter tous plus intéressants les uns que les autres, je me permets de vous le demander : auriez-vous également un lien vers un ensemble de 3 composteurs valables correspondant à l’usage que vous décrivez svp ?

D’avance merci et bonne continuation à vous !

Val

Répondre
Julien 24/04/2019 - 15 h 00 min

Bonjour,

Vous trouverez notre ensemble de trois composteurs en suivant ce lien : https://lecopot.com/fr/compostage/71-pack-3-composteurs-toilette-seche-3200-litres.html

Bonne journée.

Julien Boyer

Répondre
IsabelleAX 26/03/2019 - 12 h 01 min

Bonjour
Que pratiquez vous pour le papier toilette. Beaucoup de gens se mettent à la douchette pour éviter le papier mais je pense que c’est pire d’utiliser de l’eau non? en plus en toilettes sèches ce ne semble pas possible si?
merci

Répondre
Julien 01/04/2019 - 10 h 10 min

Polluer de l’eau pour se nettoyer les fesses a toute sa logique avec des toilettes à eau.
Il est possible de procéder de la sorte avec les toilettes sèches avec un meilleur résultat puisque les eaux souillées seront compostées.
Pour l’utilisation de papier toilettes, nous recommandons d’utiliser des papiers les plus neutres possible (non colorés, non parfumés).

Répondre
blandine 19/02/2019 - 11 h 38 min

Bonjour,

je suis très intéressé par ce système de toilette sèche, cependant je n’ai pas la possibilité de faire un composte chez moi. Est ce qu’il y aurait possibilité de donner la litière à des petits agriculteurs ou à d’autre personnes pour qu’ils en fassent leurs composte ?

Bonne journée

Répondre
Julien 18/03/2019 - 8 h 27 min

Il vous faut voir avec eux …

Répondre
Salomon 04/02/2019 - 15 h 41 min

j’ai creusé une fosse, d’environ 70 cm de large, 30 de profondeur (nous ne sommes que 2) où je mets tous nos déchets verts. Le tas avance à chaque retournement du compost. Ça marche pas mal. Qu’en pensez-vous ? Sinon, si j’ai bien compris, je viens d’installer des toilettes sèches donc il faudra à ce compost 2 ans avant d’être utiliser ? Merci pour vos conseils.
Robert le 4 février 2019

Répondre
Julien 18/02/2019 - 8 h 54 min

Bonjour,

Oui, il faut bien respecter un délai de compostage de deux ans avant d’utiliser le compost de toilettes sèches.
Pour votre compost, il faut qu’il soit un maximum à l’air. C’est pourquoi nous recommandons de ne pas enterrer les matières.

Bonne journée.

Répondre
1 2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.