Démystifier les toilettes sèches

Les toilettes sèches ont des stéréotypes qui leurs collent à la peau.
Des idées reçues qui font peur mais complètement infondées..

Pour les néophytes, les toilettes sèches peuvent intriguer, faire sourire ou même faire peur.
Voici quelques peurs irrationnelles et les idées fausses autour des toilettes sèches :

1. Les toilettes sèches ça pue : FAUX

Non les toilettes sèches ne sentent pas ! Pour ce point, elles sont comme les toilettes à eau : si c’est bien fait, il n’y a pas d’odeur. Pour cela il suffit de mettre 4-5 cm de copeaux au fond du seau avant utilisation et de bien recouvrir ses besoins. Recouvrir de copeaux va venir masquer les odeurs. Si malgré tout une gène olfactive apparaît c’est qu’il n’y a pas assez de copeaux dans le seau ou que le début de la décomposition a besoin d’un coup de pouce avec les Micro Organismes.

2. C’est dégouttant : FAUX

Comme les toilettes à eau, vous verrez le résultat de vos petites et grosses commissions… ça, on n’y peut rien. Mais une fois recouvert de copeaux, tout est caché, on ne voit rien et il n’y a pas d’odeur.
Des traces sur le seau ? Ça peut arriver, comme dans les toilettes à eau hein ! Mais une fois le seau vidé au composteur, un coup de jet d’eau (le tuyau du jardin fait très bien l’affaire), un nettoyant non agressif et un coup de brosse si besoin et c’est reparti !
De plus, le compost de toilettes sèches se composte sur 3 ans avec 2 ans de pose. Il se décompose et passe par une phase d’hygiénisation qui va venir tuer les pathogènes via une montée en température qui peut aller jusqu’à 70° ! Au bout de 2 ans, le compost est devenu un terreau fertile plein de nutriments pour vos plantations !

3. C’est compliqué : FAUX

L’opération est assez simple et ne demande pas plus de manutention que de sortir sa poubelle ! Les toilettes sèches sont également faciles à utiliser. On recouvre le tout et on va vider le seau dans le composteur. Un jeu d’enfant ! De plus, la toilette n’a pas besoin de raccordement à l’électricité ni à la plomberie. Elle peut se poser n’importe où.

4. Les toilettes sèches c’est pour les hippies : FAUX

De nos jours, tout le monde est concerné par l’écologie, la protection de notre Terre et de ses ressources.
Chacun peut mettre en place des solutions à son échelle. Les toilettes sèches sont faciles à mettre en place, faciles d’utilisation et une solution intéressante pour notre environnement.

5. C’est plein de bactéries : VRAI mais c’est COOL !

Il n’y a pas plus de bactéries dans une toilette sèche que dans une toilette à eau. Ce n’est pas parce que la cuvette est blanche et que l’eau emporte les déjections que c’est propre … De plus, les bactéries ne sont pas toutes mauvaises. Notre monde et notre corps comportent des quantités énormes de bactéries et beaucoup sont essentielles. La décomposition et la maturation du compost fonctionnent avec des bactéries. Ce sont elles qui vont transformer les vidanges de toilettes sèches en terreau. Elles encore qui vont éliminer les résidus de médicaments ou les éléments pathogènes.

6. Ça ne sera jamais aussi bien que l’assainissement par l’eau : FAAAUUUUUX

L’assainissement par l’eau, via les stations d’épurations vont nettoyer l’eau avec différents filtrages.
Les grosses particules vont être nettoyées mais pas les micro-particules et résidus médicamenteux qui restent dans l’eau qui va retourner dans les rivières… De plus, l’eau n’a aucune action de « décomposition ».
Même si il y a peu d’études sur la décomposition des vidanges de toilettes sèches, nous avons de la documentation sur le déroulement du compostage.  Ce dernier passe par une phase de décomposition et de maturation comme dit précédemment.
Contrairement à l’eau, le compost opère une action sur les résidus médicamenteux. C’est toujours une meilleure solution que l’assainissement par l’eau qui n’en apporte pas.

7. C’est régresser : FAUX

Ces toilettes n’ont rien à voir avec les toilettes au fond du jardin de nos anciens. Les toilettes sèches à litière bio-maîtrisée permettent d’avoir du compost et du terreau. Elles nous permettent de reprendre notre place dans le cycle de la nature et de lui rendre ce que nous lui prenons. Au final, les toilettes sèches sont l’avenir !

 

Quelques sources :
– Le site Eautarcie de J.Orszàgh
Le livre du Petit Fumain de J.Jenkins
Les toilettes sèches et le compost – vidéo de L’Archi’Pelle

Laisser un commentaire