Journée mondiale des toilettes

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

19 novembre, « Journée mondiale des toilettes » (sèches ?)

appel journée toilettes seches

Toilettes sèches et fières de l’être !

Appel à participer

De bonnes toilettes ne sont pas des toilettes à eau, mais à compost. Chez Lécopot, nous en sommes persuadés et nous souhaitons le faire savoir. Pour sortir des a priori et nous tourner vers l’avenir (les toilettes à litière bio maîtrisée), nous lançons un appel à participer à tous les utilisateurs de toilettes sèches. Vous pensez que les toilettes sèches sont l’avenir ? Faites-le savoir.

Rejoignez le Groupe Facebook
« Toilettes sèches et fières de l’être » !

Une belle photo vaut mille mots

Toilette sèche Belladonna

Dès le 19 novembre 2020, postez sur vos réseaux et sur les nôtres la plus belle photo de vos toilettes sèches. Que ce soit dans votre salle de bain, votre jardin, votre caravane ; que vous l’ayez assortie à votre mobilier de salle de bains, construite vous-même avec notre kit autoconstructeur, personnalisée selon vos goûts ; que vous posiez dessus, dessous, derrière ou dedans, déguisés, masqués, seuls ou à plusieurs, peu importe, mais postez !

À partir du 19 novembre, tous ensemble, montrons que nous sommes fiers de changer le monde. Faisons déferler sur le monde une vague poétique de copeaux afin qu’enfin nos excréments soient gérés de manière logique, rationnelle, saine et durable.

Une journée mondiale pour les toilettes

Les Nations unies organisent chaque année la « Journée mondiale des toilettes ». Cette année, le thème est «Assainissement durable et changement climatique».  Pourquoi une journée consacrée à un objet qui peut nous sembler banal ? Parce que l’impossibilité d’avoir accès à des sanitaires sûrs est un drame pour des milliards de personnes : insalubrité, mais aussi problèmes sociaux pour les enfants à l’école et pour l’intimité des femmes. Les toilettes révèlent tous les enjeux actuels, sociaux, sanitaires, économiques et écologiques. N’évacuons pas ces questions à la chasse d’eau, traitons-les !

world toilet day

Préserver l’eau pour boire et se laver

Selon les Nations unies, une personne sur trois dans le monde ne bénéficie pas d’une eau potable gérée en toute sécurité, deux personnes sur cinq n’ont pas d’installation pour se laver les mains avec de l’eau et du savon, et plus de 673 millions de personnes, ne disposant pas de toilettes, doivent faire leurs besoins à l’air libre. (1)

Plus de la moitié de la population mondiale, soit 4,2 milliards de personnes, n’a pas accès à des installations sanitaires sûres (OMS/Unicef, 2019).(1)(2)

Dans l’ensemble, 80 % des eaux usées résultant des activités humaines retournent dans l’écosystème sans avoir été traitées ou réutilisées (Sato et al., 2013).(1)

Chez Lécopot, nous pensons que le meilleur système d’assainissement de l’eau est un système qui préserve l’eau sans la polluer. Sa mise en place est simple, ne nécessite pas de raccordement à une arrivée d’eau ni à un système d’évacuation.

Chaque jour, plus de 800 enfants de moins de cinq ans, soit environ 292 000 enfants par an, meurent de maladies diarrhéiques dues à une mauvaise hygiène, un mauvais assainissement ou une eau de boisson insalubre (OMS, 2019)(1). Si nos déjections étaient recyclées grâce au compostage, cela diminuerait grandement les risques de maladies dues à l’insalubrité de l’eau. Ainsi, plutôt que pour les toilettes, l’eau pourrait être destinée en priorité à boire et se laver.

toilette sans eau

Quand économie et écologie vont de pair

Il y a un aveuglement à se servir de l’eau pour évacuer nos déjections. C’est facile, dans nos pays, de tirer la chasse et de ne plus voir ce qui sort de nous. Mais ce confort a un prix. Assainir nos eaux usées coûte beaucoup trop cher. Ainsi, l’économie réalisée en n’utilisant pas de chasse d’eau est énorme : 20 % de la consommation d’eau d’un foyer en France ! (3) Pour exemple, depuis le début de notre activité chez Lécopot nous avons sans doute permis l’économie de 1 033 490 litres de mètre cube d’eau.

En plus de cette économie de non-consommation d’eau dans les toilettes, la promotion de l’hygiène serait l’action sanitaire la plus rentable selon la Banque mondiale (1).

Pour finir, selon l’OMS : « la réutilisation sans danger des déchets humains permet d’économiser de l’eau, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’en capter pour produire de l’énergie. Elle peut fournir au secteur agricole une source fiable d’eau et de nutriments ».

Bref, préserver l’eau et nourrir la terre, c’est nous enrichir tous.

(1) Article des Nations Unies. Objectif 6 :
Garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable.
Article PDF officiel de la journée mondiale des toilettes

(2) Article des Nations Unies : Toilet day
« Mais qu’est-ce qu’un système d’assainissement durable ? L’assainissement durable commence par des toilettes qui capturent efficacement les excréments humains dans un cadre sûr, accessible et digne.
Les excréments sont ensuite stockés dans un réservoir, qui peut être vidé ultérieurement par un service de collecte, ou transportés par des canalisations.
L’étape suivante est le traitement et l’élimination en toute sécurité. La réutilisation sans danger des déchets humains permet d’économiser de l’eau, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’en capter pour produire de l’énergie. Elle peut fournir au secteur agricole une source fiable d’eau et de nutriments. »

(3) Source : Centre d’information sur l’eau, Les usages domestiques de l’eau

Share.

Laisser un commentaire